Lugar / Proyecto Precipicio

Spectacle vivant et participatif

La gravité vous oppresse ?
La légèreté vous manque ?
Vous rêvez de transgresser les lois de l’apesanteur mais sans prendre de risques ?
Alors, soyez les bienvenus dans notre cirque.
Nous vous invitons à composez votre spectacle aérien !

L’Ironie d’un saut”, ou comment par un événement fortuit et potentiellement dangereux, nous sommes capables de rebondir envers et contre tout, d’inventer et de créer des choses inespérées.

Distribution. De et avec Antoine Deheppe et Inès Macarrio (cadre aérien), Charles Dubois (son). Regard extérieur Michel Cerda et et Françoise Lepoix.

Le spectacle. Nous sommes confrontés en permanence à des choses que nous ne maîtrisons pas. Tout, absolument tout, peut foutre le camp en un instant. L’accident est autant présent qu’inattendu, tout le monde y est confronté, même à des niveaux différents, de l’incident risible à l’accident grave. Alors, comment l’humain peut-il se relever après un traumatisme et en faire une force ? Ce spectacle présente notre réflexion sur la notion de résilience. Mais comment en parler au cadre aérien ? 

 

Inès Maccario. Inès grandit à Marseille jusqu’à l’âge de 11 ans. Ensuite, elle vit à Bruxelles, jusqu’à ce qu’elle obtienne son bac et intègre les écoles de cirque profession­nelles. Après 6 ans de formation dans les arts du cirque, dont 5 passées avec Antoine Deheppe, Inès a acquis, en plus de la voltige aérienne, de solides bases en acrobaties et équilibre, mais également de connaissances en danse, jeu d’acteur et écriture. Elle participe à de nombreuses créations avec son parte­naire, dans le cadre de sa formations et, à l’issue de leurs études, elle créé avec Antoine Deheppe L’Ironie d’un saut. Elle collabore également avec Le Cirque Rouage

 

Antoine Deheppe. A l’âge de cinq ans, Antoine découvre le cirque au Centre Social et Culturel du Parmelan” qu’il ne quitte plus jusqu’à l’obtention de son baccalauréat. Il pratique tous les sports que la montagne peut offrir. Il passe deux années au Centre des Arts du Cirque Balthazar. Il y rencontre Inès Maccario. Avec elle, il passe le concours d’entrée à l’Académie Fratellini où il participe à plusieurs mises en scène, en tant que porteur cadre aérien et acrobate, malgré une bles­sure qui l’handicape toute une année. Il obtiendra son diplôme en juin 2016. Il créé avec Inès Maccario en 2017, L’Ironie d’un saut. Il collabore également avec la compagnie Fallait pas les inviter

 

Charles Dubois. Il a collaboré avec les studios de TCV, les Studios Gühmes, le collectif art de la scène et numérique Iduun où il crée une performance audio vidéo, Exil. En 2010, le collectif crée le spectacle Kadâmbini (finaliste du prix Jeune Talent en 2011) qui mélange nouvelles technologies, trucs et astuces du théâtre et du cinéma. Le spectacle tourne en France et à l’étranger (Mapping Festival de Genève, Gaîté lyrique à Paris). En parallèle, Charles intègre le collectif Aux Temps d’Alex qui propose un live interactif mêlant vidéo, musique et bruitages en direct, associé à une déambula­tion. Il travaille avec S.Loghman pour Puzzle, diffusé à la Géode. En 2015, Charles rejoint l’Académie Fratellini comme régisseur son auprès des compagnies Éponyme, Un loup pour l’Homme, Jérôme Thomas... En 2016, il rejoint l’équipe de La (cie) SID et devient régisseur et créateur son de L’ironie d’un saut.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

L’Ironie d’un saut est une création de La (cie) SID. Production déléguée : La Coopérative De Rue et De Cirque - Paris. Avec le soutien de L’Académie Fratellini – Saint Denis, de La Central Del Circ - Barcelone, des Noctambules - Nanterre, de La Cascade - Pôle National des Arts du Cirque, Bourg Saint Andéol, de la Verrerie d’Alès - Pôle National des Arts du Cirque Occitanie, du CIAM - Aix-en-Provence, du Cheptel Aleïkoum -Saint Agil.